La fausse-couche 

Une fausse-couche dans les premières semaines de grossesse, c’est un projet d’enfant, de la joie, de l’émotion dans le couple qui meurent. 

Bien sûr, il pourra y en avoir d’autre… Nous le savons tous.

Mais dans son corps, le femme a accueilli, pendant quelques semaines, un petit bout d’âme. Une fausse-couche peut être très mal vécue, de surcroît si la grossesse n’avait pas encore été annoncée à la famille. 

Ce rituel est la symbolisation de la libération d’une âme. Il peut se vivre en couple. On pourra reconnaître le passage de cette âme et lui souhaiter bonne route dans un ailleurs. Accueillir qu’il n’y ait pas d’explication, parce que parfois, “c’est la vie…”

C’est aussi la possibilité de se libérer pour accueillir une nouvelle grossesse, en ce libérant du deuil de cette première tentative qui a pu être vécue comme “ratée”.